Les traitements chirurgicaux2018-09-25T11:37:23+00:00

Chirurgie du genou

Il existe 2 types de traitement en fonction de la localisation de l’usure (une ou plusieurs des 3 articulations du genou), de l’âge, de la sévérité de l’usure, de l’axe du membre inférieur (importance de la « déformation ») et des lésions associées (présence ou non d’un ligament croisé antérieur sain) :

  • Traitement dit conservateur  : on garde l’os du patient et on modifie l’axe de la jambe pour diminuer les contraintes sur l’articulation usée et augmenter celles sur l’articulation saine ; ce traitement est indiqué chez le patient jeune présentant une usure d’une seule articulation sans lésion associée avec un trouble de l’axe du membre inférieur.

osteotomie de valgisation

Après cette chirurgie le patient n’a pas d’appui complet sur sa jambe avant le 3eme mois postopératoire (délais de consolidation osseuse)

  • Traitement non conservateur : on remplace l’articulation usée par une prothèse. Il en existe deux types :

Prothèse unicompartimentale (« prothèse partielle », « demi prothèse ») : possible si atteinte d’une seule des 3 articulations du genou avec un ligament croisé sain et absence de raideur.

implants prothèse unicompartimentale de genou

implants prothèse unicompartimentale de genou

Prothèse totale de genou : si atteinte de plus d’une articulation du genou ; on remplace les trois articulations qui composent le genou par une prothèse

prothèse totale de genou

Implant de prothèse totale de genou

La lutte contre les infections nosocomiales est une de nos priorité ; nous utilisons un scaphandre chirurgical lors des chirurgies prothétiques pour offrir le plus de sécurité possible au patient ( plus d’explication dans la partie actualité ).

Après la mise en place d’une prothèse l’appui complet est autorisé avec début de la rééducation le jour de l’opération. Nous utilisons un protocole de rééducation rapide avec travail des amplitudes articulaires et travail de la marche. A l’issue de l’hospitalisation le patient peut rentrer à domicile ou aller directement en centre de rééducation en fonction de sa situation personnelle.

 

L’indication chirurgicale et le choix du traitement seront déterminés au cours de la consultation après un bilan clinique complet, un bilan radiographique complet (radios simples et télémétrie pour évaluer l’axe des membres inférieurs) et discussion avec le patient sur ses attentes et ses objectifs après l’opération.